• Faire lire Racine au lycée : le retour du défi !

     

    État d'un élève de seconde après la lecture de trois vers de Racine. 

     

    On n'est pas au lycée pour enfiler des perles ! Donc, ces temps-ci, avec mes secondes, nous lisons du Racine. Mais ce n'est pas parce que c'est le lycée qu'il ne faut rien faire pour se faciliter la vie. 

    J'avais déjà expliqué comment, grâce à quelques artifices de mise en page (numérotation, retraits rendant visible les transitions, titrage), on pouvait aider les élèves à entrer dans ces textes, qui constituent pour la plupart d'entre eux un véritable Himalaya. 

    J'ai encore avancé dans ma réflexion et j'ai lancé mes élèves dans leurs extraits d'Andromaque avec cette fiche pour leur venir en aide, qui répertorie les trois obstacles principaux qui les empêchent de comprendre cet auteur. 

     

    J'ai complété cette démarche en allant plus loin dans l'adaptation des textes. Au trois techniques évoquées plus haut, j'ai ajouté deux artifices éditoriaux en lien avec les obstacles pointés dans cette fiche.

    Devant chaque vers présentant une inversion poétique, j'ai placé une icône indiquant qu'il faut le remettre en ordre. 

    Chaque fois qu'un nom est repris par une multitude de pronoms et d'adjectifs sans être lui-même répété, je le mets en gras. Les mots qui le reprennent sont eux mis en italique : chaque fois qu'un élève hésite sur la référence d'un "il", d'un "leur" ou d'un "son" en italique, il lui suffit de remonter au premier mot en gras, qui lui donne la solution. 

    Voici le résultat : 

     

     


  • Commentaires

    1
    Rikki
    Vendredi 8 Avril 2016 à 09:03

    Super travail !

    Je me souviens très bien d'avoir eu toutes les peines du monde à comprendre Racine au lycée, et d'être ensuite devenue une grande passionnée. C'était la mode de Roland Barthes et de lire Sur Racine m'avait aidée à comprendre toute la richesse qui se cachait derrière ce qui, à première vue et du haut de mes 15 ans, était un salmigondis répétitif.

      • Vendredi 8 Avril 2016 à 10:42

        Oui, Racine est étrangement rébarbatif quand on ne connaît pas et complètement bouleversant quand on a compris.

        Une bonne lecture magistrale est aussi recommandée. Ne pas hésiter à rentrer dans le lard du texte.

    2
    Cripure
    Vendredi 8 Avril 2016 à 09:33

    Bonjour.

    En poésie classique, les mots ne sont pas "dans le désordre". Ils sont dans l'ordre de la poésie, qui est différent de celui de la prose. Ainsi déjà en latin devait-on s'habituer à la disjonction et se montrer encore plus vigilant sur la syntaxe de la phrase.

    Je fais pour ma part remarquer que maître Yoda, lui aussi, s'exprime selon une syntaxe particulière dans Star Wars. C'est une façon comme une autre de faire de cette parole une parole différente. Mais pas "désordonnée" :)

     

      • Vendredi 8 Avril 2016 à 10:44

        Oui mais la prose est plus proche de la langue commune que la poésie, en tout cas quant à l'ordre des mots.

        Mais je reconnais-là le latiniste rétrograde qui lit le français en fonction du latin ! ^^

        Disons tout de même que pour les élèves, c'est dans le désordre. Je pars volontairement de là pour leur faciliter la vie. Pas envie, à ce moment-là, de rentrer dans ces considérations avec eux. Vu le niveau, on n'en est pas du tout là.

    3
    Ludovie
    Samedi 23 Juillet 2016 à 15:01

    Bonjour !

    Si j'ai bien compris, c'est toi qui fais ce travail (entre autres) de repérage des pronoms et de leur antécédent : pourquoi ne pas le faire avec les élèves ? Au moins sur un extrait - si tu en étudies plusieurs. Cela pourrait être formateur et leur permettre d'avoir plus d'autonomie dans leur lecture ensuite, non ? Manque de temps ou autre raison ?

    Par ailleurs je découvre et lis avec plaisir tes articles, qui me donnent matière à réflexion !

    Ludovie.

     

      • Samedi 23 Juillet 2016 à 16:00
        Oui oui, je fais faire ce travail. Mais le but est aussi d'essayer de permettre de lire Racine à des élèves suffisamment faibles pour ne pas tirer grand profit de cet exercice.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :